Valia, princesse Kerahel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Valia, princesse Kerahel

Message par Valia Kerahel le Ven 29 Mai - 20:54



   
Valia Kerahel


   

   
Informations


    Nom : Kerahel
   Prénom : Valia
   Age : deux petites centaines d'années

  Race : Elfe
  Groupe choisi : personnel et enseignant
  Métier : Directrice Adjointe de l'académie

  Coté coeur : ♥️ il est libre
  Sexualité : plus hétéro que bis (mais qui sait ?)
  Expérience : très faible

   Loisirs : l'escrime, les promenades champêtres, la lecture

   
Pouvoirs

Valia est juste une elfe et ne possède aucun pouvoir
   

   
Description physique


          Valia n'est pas une grande personne. Mesurant un mètre cinquante, et quelque, elle a de longs cheveux blancs, qui flottent derrière elle et descendent jusqu'à ses genoux. Elle a deux yeux d'un bleu sombre et sans âge. Comme tous les elfes, elle est fine et gracieuse dans ses mouvements. Quand elle se bat, on dirait qu'elle danse. Les humains trouvent ses mensurations agréables à l'oeil, même si certains auraient voulu une poitrine un peu plus imposante.

Au niveau vestimentaire, elle porte des tenues de couleurs bleu foncé mêlé de blanc et de noir, avec des dorures. Ses tenues sont élégantes et toujours faites mains par les siens. Dans ses cheveux, elle met généralement un serre-tête serti de pierres précieuses, symbole de son rang dans son clan. Enfin, elle porte toujours avec elle sa longue lame de 80 centimètres, sa fidèle épée.

Comme souvent chez les elfes, elle est moins "physique" qu'un humain, plus faible et moins endurante mais elle compense par une vivacité et une agilité surprenante. Elle est légère et peu marcher sur la neige comme si c'était du sable sous ses pieds, sans s'enfoncer dedans.

   
Description psychique


          Valia est née fille d'un roi elfe. Elle fut élevée comme son héritière et fut formée dans ce but. Elle est donc un peu arrogante et sure d'elle. Elle apprécie qu'on l'appelle "Princesse" ou Dame Valia" mais n'abuse pas non plus de son rang. Douce et généreuse, elle conçoit que ce n'est pas la faute des autres si elle est qui elle et si les autres lui sont inférieurs. Elle aide ceux qui le méritent mais n'aiment pas ceux qui choisissent la facilité ou la soumission.

Elle apprécie le calme et la douceur, comme la nature ou la musique classique. A l'opposée, elle n'aime guère les grandes villes humaines, leurs musiques modernes, internet ou la télévision. Elle trouve que cela empêche la transmission des traditions aux jeunes générations et les transforme en fainéant.

Elle possède bien sur ses faiblesses mais ne les montre pas. Une princesse se doit d'être toujours forte. Elle ne demande, de même, de l'aide uniquement quand elle ne peut faire autrement. Elle n'est pas, non plus, habituée à la pauvreté ni aux tâches ménagères qu'elle laisse à sa suivante. De même, au travail, elle se reposera beaucoup sur sa secrétaire pour ce qu'elle estime ne pas dépendre d'elle.

Toutefois, ne la croyez pas stupide ou naïve. Elle est au contraire intelligente et a apprit à comprendre ses interlocuteurs, sa capacité à savoir quand on lui ment y étant pour beaucoup.

Pour finir, elle n'aime ni les démons, ni les anges ni les garoux ni les vampires. Elle a du respect pour les Dragons, qu'elle surnomme "Aînés", les autres elfes. Elle traite correctement hybride et sirène. Quand aux autres, elle les considère comme inférieur mais avec, peut-être, le potentiel d'atteindre la sagesse de son peuple, un jour.
   
 


Histoire


    Il fut un temps, dans les régions friodes du nord, un clan elfe vivait aux côtés des humains. Ces deux communautés vivaient sans se cotoyer, voisins mais sans volonté ni envie de mieux se connaître mieux. Les uns car se jugeant supérieur et les autres car méfiant vis-à-vis de ses longues oreilles. ce genre de relation, l'histoire l'a prouvé mainte fois, finit toujours mal. Ce cas ne fit pas exception et, un beau matin, les humains attaquèrent la cité elfique. Cet assaut se finit mal, pour les humains. Les elfes, plus expérimentés et possédant des pouvoirs parfois puissants, les repoussèrent aisément, capturant le chef des assailalnts. Celui-ci les accusait de tous les torts qu'ils subissaient : les mauvaises pêches, la mort du bétail etc... Le roi des elfes le fit libérer sachant cela : il n'avait pas voulu ce combat et devait résoudre ce problème, qui risquait de recommencer.

Il fit réunir son Grand Conseil et ils débatirent des options se présentant à eux. Certains parlèrent de raser le village humain, d'autres de dresser de plus hautes murailles. Il fut suggérer de faire des démonstrations de force aussi mais le roi refusa toutes ces suggestions. L'idée vint de son épouse, membre elle aussi de ce Conseil : il suffit de s'éloigner des humains pour résoudre ce soucis, d'aller loin d'eux et dans un endroit où ils ne pourront venir avant longtemps. Il n'y avait hélas que deux moyens our ce faire, sans devoir quitter la région : s'enfoncer sous terre ou aller vivre sous la mer.

Ce second choix fut préféré et les plus grands mages se mirent en devoir de "faire couler" la ville. Celle-ci se dressait près de la mer et, aux prix de plusieurs membres de la dizaine qui créèrent ce miracle, la terre s'effondra doucement, permettant à la ville de se retrouver sous le nvieau des eaux, protégées par une barrière magique. Les humains oublièrent peu à peu qui peuplait cette cité et le nom d'Ys devint une légende.

Le Clan Kerahel, comme il se nomme, n'oublia pas les humains. Il vécut des siècles durant ainsi, plusieurs rois se succédant, surveillant les humains pour éviter de se faire repérer par eux. Ils virent ce peuple devenir plus nombreux, s'étendre puis dévelloper son savoir vers la science, choix surprenant à leurs yeux mais inquiétant aussi. Les rares illusionnistes eurent l'ordre de former des apprentis, les Sages prévoyant que cette science pourrait causer la perte de la cité, afin de mettre en place des illusions qui la cacheraient et feraient s'éloigner les humains trop curieux.

Valia naquit dans cette cité, avant que cet ordre ne fut lancer bien qu'elle fut jeune encore à ce moment là. Seule enfant du roi Olvanius, elle fut formée pour devenir son héritière et passa son premier demi-siècle à apprendre les arts du protocole, les noms des autres clans elfiques de la Terre, dont les Kerahel sont sans nouvelle depuis leur immersion. Son deuxième demi-siècle fut consacré à l'apprentissage de la gestion, à apprendre, aussi, les arts guerriers, un souverain se devant de mener ses troupes au combat, d'après les traditions de ce clan.

c'est à la fin de cette période que les humains s'entretuèrent dans ce qu'ils appelleront la Première Guerre Mondiale. Les Kerahel apprirent cela, grâce à quelques-us d'entre eux qui allaient eespionner leurs "voisins" discrètement. Cela inquiéta le Grand Conseil et un nouveau débat naquit : fallait-il se tourner vers cette science ?

Cette discution fut longue et le peuple y prit part. Valia fit parti de ceux qui refusaient le rejet de leurs traditions et voyaient en cette "amélioration" le déclin de leur race, plus proche de la nature et plus sensible que les humains sur ce sujet. Leurs opposants étaient nombreux eux aussi et un schisme naquit dans la ville. Les elfes, peu nombreux maintenant, à peine un petit millier, étaient sur le point d'exploser dans un conflit interne.

Le roi Olvanius se leva alors et prit pour la première fois position. Il annonca qu'il suffisait de regarder les humains pour comprendre que ce savoir était néfaste pour la Terre. Il déclara que les Elfes avaient un devoir envers la Terre qui leur avai donné vie et leur permettait de vivre. Il décida qu'il était temps pour les Kerahel de s'aquitter de cette dette, ou du moins en parti. Des volontaires iraient chez les humains, déguisés, pour les aider à apprendre à vivre sans mais aussi pour apprendre à connaître les hommes du vingtième siècle. Lui, Olvanius, fera aprti des volontaires. Sa fille, Valia, dirigerait en son absence, avec l'aide du Grand Conseil.

Valia se retrouva, bien jeune du haut de ses 160 ans, a la tête de son peuple. Elle s'attela pourtant à la tâche avec courage et détermination, écoutant ce que ses conseillers avaient à lui dire, ne se coupant pas de son peuple au contraire de certains de ses ancêtres. Toutefois, la convoitise du "savoir" humain étiat toujours en certains, qui estimaient qu'ajouté à la magie des elfes, ils pourraient revendiquer les terres leur appartenant, jadis.

Ces 'visionaires' existaient secrètement depuis l'imemrsion. Peu nombreux au départ, leur nombre avait cru avec les siècles. Voyant le souverain quitter, pour la première fois, Ys, ils décidèrent qu'il était temps de prendre le pouvoir. Ils tentèrent une première approche pacifiste, que Valia contra involontairement en refusant de se marier. Ses prétendants, cinq, faisant tous partie de ce mouvement. Valia, pas insensible à tous, refusa toutefois leur requête, ne voulant point épouser quelqu'un sans l'accord de son père. Les "rebelles" montirent un second plan qu'ils exécutèrent vingt ans plus tard, brutalement et sans avertissement : ils firent un coup d'état.

Pris par surprise, les gardes royaux furent débordés et valia fini, malgré une lutte vaillante, attachée aux pieds du chef des traîtres  : Léandre. Celui-ci la fit jeter au cachot, non sans avoir rpélevé le "butin du vainqueur" comme il se doit, il comptait l'épouser de force après tout. Il avait oublié une personne, restée dans l'ombre, un guerrier, le plus grand bretteur de l'histoire du clan : Elahorn Kerahel. Ce dernier avait décidé il y a longtemps, à la naissance de sa cousine royale, de vivre à l'écart du village, dans un quartier dépeuplé et abandonné. Les seules sorties qu'il fit depuis furent pour servir de maître d'arme à la princesse, sur ordre du roi.

Ayant appris le putch et le sort réservé à Valia, qu'il appréciait mais qu'il jalousait, car avant qu'elle ne vienne au monde, il était l'héritier, étant le fils du frère d'Olvanius. Toutefois, il était aussi un fidèle et ne pouvait laisser quelqu'un de son snag souffrir un tel sort. Il alla donc vers la prison du palais, usant d'un passage secret connu seulement par la famille royale. Il parvit à libérer la jeune elfe et à la faire sortir non sans de durs combats. Il paya chèrement le succès de son action : son bras gauche resta sur le sol de marbre d'un couloir.

Elahorn et Valia, a l'abri dans la cachette du premier, décidèrent d'un plan. La jeune elfe ne l'aima pas mais ne trouvant mieux, elle se plia à son aîné. Ce dernier comptait la faire aller vivre chez les humains, pendant qu'il trouvait des fidèles et envoyait des messagers cherche le vrai roi, son oncle.

C'est aisi que Valia alla, avec une servante sachant manier la magie des illusions, chez les hommes.... et détesta cela au plus haut point. Rapidement, pour un elfe, elle acheta une propriété loin des villes mais elle vit tout aussi vite que cela la rendait suspect dans une société où les moyens de communications se faisaient plus courant et rapide. Heuresement, dix ans après son installation, elle reçut une lettre mystérieuse, l'invitant à venir sur une île où elle n'aurait à cacher sa nature, chose qu'elle haîssait, étant fière de son origine elfique.

L'invitation n'étant que pour une personne, elle renvoya sa servante auprès de son cousin, avec une lettre lui disant à quel port, celui d'où part le navire pour cette île mystérieuse, il pourrait lui faire parvenir des messages. Elle prit, quand à elle, le chemin menant à ce bâteau et arriva sur LastIsland. Elle y fit la connaissance de son mystérieux hôte, Access, qu'elle croisa brièvement.

N'aimant guère dépendre d'autrui, elle se chezrcha une tâche, un rôle et en découvrit un qui allait avec sa nature de dirigeante : il  n'y avait personne, jusque là, pour seconder à la direction de l'académie. Cela fait maintenant quinze ans qu'elle occupe ce poste de directrice adjointe, attendant des nouvelles d'Elahorn ou de son père, tout en sachant que cela prendra moultes années encore avant que le trône ne retrouve son vrai maître : son père Olvanius, et qu'elle vit sur LastIsland.




Derrière l'écran


    Prénom/Surnom : jocolor
    Age : 37 ans il me semble
    Comment as-tu découvert le forum ? je sais plus
    Pourquoi t'être inscrit(e) ? parce que ?
    Comment trouves-tu le forum ? ça manque d'activité rp
    Autre chose à ajouter ? vive les elfes
    Code du règlement :
   
(c) Codage de la fiche par Voly'an, pour Epicode
avatar
Valia Kerahel

Messages : 20
Date d'inscription : 29/05/2015
Age : 39

En savoir plus
Race : Elfe
Coté coeur : Secret
Sexualité: Secret

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Valia, princesse Kerahel

Message par Access le Lun 1 Juin - 5:52

RE-BIENVENUE Smile

Tu connais la procédure :
- Description de ton logement à cet endroit,
- Référencer ton avatar sur cette page,
- Créer ton carnet de vie ici,
- Le premier RP est à faire dans cette section.

N'oublies pas de participer à la Chat Box et surtout de voter, cela amène des joueurs Smile
@ toi d'jouer
avatar
Access
Admin

Messages : 221
Date d'inscription : 03/09/2013

En savoir plus
Race : Humain
Coté coeur : Coeur à prendre
Sexualité: Hétéro

Voir le profil de l'utilisateur http://lastisland.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum